Dernieres nouvelles

Dernières nouvelles: Blog en Travaux, on dépoussière!

mercredi 3 novembre 2010

Irrécupérable ou Le syndrôme de Peter Pan à l'envers.

Voilà, vous vous demandez déjà de quoi je vais pouvoir blablater avec un titre pareil.
Eh eh, l'art de mettre en appétit XD

Bon alors, ceci est un article sérieux. Si vous avez plus de 55 ans, mieux vaut que vous partiez de là, les propos qui vont suivre peuvent choquer le 3ème âge, voire 4ème âge (les dinosaures, vous voyez? ben c'est presque ça.).

Vous le savez déjà, la population de lecteurs de ma bibliothèque est majoritairement âgée, voire périmée, c'est selon.
Alors, je vous entends déjà me dire "oulala, c'est méchant de dire du mal des anciens, le respect des anciens, blablablabla...".
Passez, ne serait-ce qu'une journée avec ceux que je me coltine, vous ne verrez plus le fameux "respect des anciens" du même oeil. Satisfait ou remboursé. Sur la vie d'mon slip.
Donc je disais, que des vieux.
Et ces vieux, même si il y a des exceptions, vraiment trop mignons et sympathiques et même très respecteux des plus jeunes, sont irrécupérables.
Ca y'est, vous voyez un peu où je veux en venir avec mes titres à la ouaich.
Irrécupérables dans le sens où en fait, ils ne changeront plus à l'âge qu'ils ont, qu'ils ne feront pas d'effort, à cause, notamment de votre "respect des anciens" à la c**!

Je vais illustrer mon propos sinon on va me dire que j'exagère toussa.

Vendredi, pas loin du jour Saint de la fête des morts, 15h tout pile.
Nous ouvrons la bibliothèque. Qui ouvre à 15h le vendredi après-midi, donc nous sommes à l'heure. (détail fort important pour la suite)
Une foule attendait devant la porte, mais comme on dit, avant l'heure c'est pas l'heure donc ils attendent. Et il pleuvait même pas donc point de cruauté dans notre volonté de ne pas ouvrir avant l'heure.
Foule composée, je dois préciser, en immense majorité, de... (attention suspens) VIEUX.
Et en tête de ce cortège, une vieille, particulièrement savoureuse. Ou pas.
On la connaît. Valérie a même dit, une seule et unique fois, qu'elle était toute mignonne cette mamie-là.
Chacun son avis, mais à force de lui répéter chaque fois les mêmes choses alors qu'elle n'est pas gâteuse du tout (ou alors elle a une mémoire sélective, c'est comme l'ouie sélective chez les vieux sauf que c'est la mémoire), personnellement, j'aimerais qu'elle aille dans une autre bibliothèque.
Parce qu'en plus, elle est désagréable et même, méchante!!
Chaque vendredi (parce que c'est une habituée du vendredi aprèm), elle arrive et vient se poster devant le bureau de prêt (pour ceux qui ne voient pas la configuration de la bib, z'avez qu'à venir à Angers faire un coucou) en attendant qu'on lui passe le livre qu'elle tient dans la main, devant le bureau de prêt, en retour.

NB: Le retour est signalé par un panneau sur le bureau avec écrit assez gros "RETOUR", bien visible dès l'entrée dans la bibliothèque. Impossible de le louper.

Et donc, elle attend.
Nous, en tant qu'employées très occupées à passer les livres en retour de la foule d'autres personnes qui, EUX, ont bien déposé leurs livres à l'endroit approprié, on l'ignore quelques instants (assez volontairement, étant donné qu'elle nous fait le coup tous les vendredis où elle vient...).
Après, avec la politesse et l'obligation de service public qui caractérise notre métier, nous allons vers elle afin de lui demander si elle souhaite un renseignement.
Et là, commence l'escalade de violence verbale et de guerre psychologique.
On se fait agresser car elle attendait qu'on lui passe son livre alors que, étant donné qu'elle nous fait le coup chaque fois, on lui a répété, re-répété et re-re-répété un nombre de fois incalculable que le retour est juste de l'autre côté du bureau, en arrivant quoi!
Ce à quoi, elle répond (j'vous jure, on croirait qu'elle est restée adolescente en rébellion contre les adultes et toute autre forme d'autorité!!!) qu'il n'y a personne pour s'occuper d'elle au retour.

NB: Vu la foule, une personne range, une autre est au renseignements et la dernière assure les prêts-retours le temps que l'autre est partie ranger. Donc évidemment, il n'y a qu'une personne pour les deux parties, le retour pouvant être assuré sans la présence des lecteurs.

En gros, la chère mémé voudrait qu'on soit là pour un service personnalisé et juste pour elle. Ouais, voilà, aussi hein!
Bref, tout ceci s'est terminé, après lui avoir répété au moins 10 fois que le retour était de l'autre côté, par un balançage de livre sur la banque de retour et un très sec "Oh ben puisque je suis accueillie comme ça, je ne reviendrai plus!".

...


J'ai envie de dire que nous, ça nous arrangerait bien qu'elle aille dans une autre bibliothèque leur montrer de quoi elle est capable, mais elle nous fait ça chaque fois, donc on peut être quasi-sûr qu'elle va revenir, un vendredi aprèm, pour nous casser les pieds avec sa mémoire sélective à deux balles.

La morale de cette histoire est: ne fait pas confiance à un vieux et surtout ne le respecte pas si il te traite comme du caca (version polie).
Le respect des anciens est valable aussi pour respecter les jeunes.
Enfin, y'en a certains qui sont irrécupérables.
C'est con pour eux.
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 happy thoughts:

Ju de Cocon de déco a dit…

AAAAAAAAAAAh les vieux!

C'est comme quand on attend à la caisse, on devrait les laisser passer juste parce qu'ils sont vieux et sans dire s'il vous plait!

Elle devrait être reconnaissante cette dame, c'est toi qui paye sa retraite!

Enregistrer un commentaire

Merci pour le p'tit mot! C'est bon pour ton karma!