Dernieres nouvelles

Dernières nouvelles: Blog en Travaux, on dépoussière!

vendredi 11 février 2011

"Mais pourquoi ils font ça?"

Depuis que nous avons rendu "plus" public notre projet de voyage, nombreuses sont les personnes autour de nous qui nous posent cette question.


Alors, il me semble naturel de vous donner une réponse, une vraie réflexion sur ce qu'on va entreprendre et pas juste vous livrer le projet pré-mâché en espérant que vous trouviez vous-même la réponse à votre question.


Alors, pourquoi on fait ça? Pourquoi ne pas se contenter d'aller passer 10 jours à Paris ou à New York comme tout le monde?


Je crois qu'il n'y a pas de vraie raison à ce choix de destination, à ce mode de trajet, à CE projet-là. 


Chacun a sa vision de la vie, chacun a ses motivations pour avancer, mûrir et faire quelque chose de sa vie.
Pour nous, l'Inde est une évidence. 


Mais pourquoi????


Peut-être parce qu'on est tellement installé confortablement dans nos vies que l'envie, le besoin, d'aller au delà devient plus fort. 
Tout le monde n'a pas notre chance. Tout le monde n'a pas eu ce qu'on a eu.


Pour ma part, après déjà un an et demi dans une bibliothèque dont le public est assez aisé (il faut dire ce qu'il est), je crois que toute cette opulence n'apporte en rien le bonheur. 
L'argent aide à vivre facilement mais nous perdons nos valeurs. 
Nous perdons l'envie de faire quelque chose, l'envie de "creuser" sa place, de "lutter" pour quelque chose.
Ces mots peuvent paraître creux, mais demandez à mes collègues le nombre de fois par jour où je me plains que les gens ne sont pas aimables / polis / souriants, vous verrez que toutes ces petites choses ne sont pas si courantes que ça...


Un jour (pas si éloigné que ça), une dame à la bibliothèque m'a interpellée sur la fermeture et au fil du débat, j'en suis venue à lui dire que je partais à l'étranger et que mon avis n'intéressait nullement les décideurs. Elle m'a rétorqué qu'il était facile de laisser tomber et de se laisser vivre quand d'autres personnes avaient lutté avant nous pour avoir ce que l'on a aujourd'hui.
Elle n'a pas complètement tort, mais là où elle se trompe, c'est quand elle m'a dit: "Mais pourquoi vous ne vous contentez pas de rester en France avec tout le confort et les facilités que d'autres ont soutenu pour gagner?"
Justement, pourquoi se contenter de ce qui a été fait par d'autres? (ça c'est le côté "je veux laisser une empreinte de mon passage")
Cette dame était très en colère et elle ne me connaît pas. Je ne peux pas lui en vouloir de me voir comme une petite jeune glandeuse qui veut profiter de la société en allant se la couler douce à l'étranger.


Bien sûr, tout n'est pas la faute de l'argent. Mais parfois avec moins, on se rend plus compte de ce qu'on cherche à partager avec les gens au quotidien.


C'est simple, ce voyage, c'est dire au revoir à la facilité, c'est se retrouver avec soi-même, c'est aussi évoluer vers le monde actuel.


Pour pouvoir grandir, je crois qu'il faut aller se faire sa propre opinion du monde, ne pas se contenter de ce qu'on nous sert à la télé ou autres.


Maintenant, c'est sûr que c'est pas commun, mais ce n'est pas un projet extraordinaire pour autant, bien d'autres l'ont fait, d'autres ont même fait le tour du monde, certains le feront bien après nous.


Un rêve d'enfant ne se laisse pas partir sans avoir tout essayé pour le réaliser.


D'autres personnes nous demandent ce qu'en pensent nos parents.


Les parents d'Alex sont inquiets par ce grand périple, mais ils le seraient tout autant si on faisait le tour de France.
Pour ma part, ce projet apparaît probablement comme la pire erreur de ma vie aux yeux de ma mère.


Je ne sais pas si un jour elle viendra lire ce blog, mais j'espère qu'elle comprendra que ce voyage me permettra aussi de grandir et de savoir quelle est ma place dans ce monde si vaste et si instable. 


Un projet comme le nôtre ne se fait pas à la légère. Oui, nous partons avec nos sacs à dos, mais non, nous ne partons pas sur un coup de tête.


Nous y passons beaucoup de temps. 


On ne s'attend pas à avoir la bénédiction du monde entier, on attend juste que les personnes les plus proches de nous nous soutiennent, nous encouragent (un peu) et surtout soient présentes, quelles que soient leurs opinions sur le sujet.


Bien sûr que nous nous sommes posés la question de savoir quelles étaient les choses que l'on remettait en question par ce long voyage, bien sûr que le retour sera difficile, bien sûr que ça ne sera pas la belle vie tous les jours.


Mais c'est certain que chaque moment sera bénéfique. On ne reviendra pas indemne, on reviendra grandis d'une aventure aussi longue et aussi intense.


Peut-être que tout le monde ne comprend pas ce besoin d'aller voir si loin quelle est le sens du monde.
Chacun est différent et nous ne prétendons pas inculquer la sainte vérité.


Alors, finalement, pourquoi nous faisons ce grand tour de l'Inde pendant 9 mois?


Parce que nous sommes à un moment transitoire de nos courtes existences et que c'est le moment ou jamais pour se lancer dans des projets fous comme celui-là.
Parce que si nous ne donnons pas un petit coup de pied aux fesses du destin, nous ne ferons rien.
Parce que nous n'abandonnons rien derrière nous.
Parce que nous reviendrons.
Et parce que nous serons encore plus heureux d'être ici au retour.
Parce que nous aurons des points de comparaison que nous aurons vu de nos propres yeux.


Et pour toutes ces raisons, nous sommes heureux de partir, heureux de partager ce projet avec vous, et heureux de nous dire que peut-être, grâce à nous, le monde sera peut-être un peu moins moche après notre passage sur terre.
Rendez-vous sur Hellocoton !

6 happy thoughts:

Albert a dit…

Je ne sais plus si c'est FS Fitzgerald ou Oscar Wilde qui avait une phrase sur le fait d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue.

A quarante ans passé, je comprends parfaitement votre désir d'aller voir ailleurs, d'aller confronter votre existence à celle des autres. J'ai moi-même eu - en d'autres circonstances - la chance de voyager et me frotter à la riche diversité de notre monde.

Il y a, j'en suis de plus en plus convaincu, un temps pour chaque chose, et chacun a son rythme.
Un temps pour observer, un temps pour apprendre, un temps pour agir et entre temps, penser à se reposer un peu.

Prenez le temps de vous enrichir aux contacts des autres, prenez le temps de découvrir les préoccupations quotidiennes des humains que vous croiserez lors de votre voyage.

Oui, je comprends aussi vos parents, et je ne peux empêcher de me projeter dans 10 ou 15 ans lorsque notre aînée décidera elle aussi de parcourir le monde.

Sans doute verserais-je quelques larmes, mais j'espère que celles-ci seront plus d'émotion que de peur.

Oui, le risque c'est la fuite.
Mais lorsque je vous lis, je ne me fais pas trop de soucis en ce qui vous concerne.

Angie ( Pas Angie Angie, mais Angie l'autre Karakas! Compliqué cette homonymie ;p) a dit…

Et bien que dire.. Je viens de découvrir votre projet, j'ai regardé un peu tes articles tout ça.. ET franchement, je vous admire.
Partir en Inde est un de mes nombreux rêves.. Plus que de voyager dans les iles ou autre. Je suis attirée par ces pays, l'Inde, le Népal ... Leur culture me fascine.
Bref, votre projet est vraiment une très bonne chose pour vous. Ta maman a peur , c'est normal^^ Vous serez à l'autre bout du monde =)
!
Bonne chance à vous deux!!!

Cerise a dit…

\o/ Et tu as bien raison ! Allez y à fond ! Vous serez revenus bien assez vite :)

Ju de cocon de décoration a dit…

Je ne sais pas si je suis bizarre mais je ne me suis pas vraiment posée la question de vos motivations! On ne choisi pas l'Inde par hasard, et, j'avais cru lire au fils de tes articles que c'était un rêve de gosse. Non, je vous encourage tous les 2 à partir. Je te l'ai déjà dit, j'aime les gens qui vont au bout de leur rêve. J'aime les gens qui ont les couilles de concrétiser ce dont ils ont envie. C'est peut être parce que je suis un peu comme ça aussi, d'une autre manière.

Mon père m'a laissé faire beaucoup de conneries quand 'étais plus jeune. En reparlant de ça avec lui, il y a quelques années, il m'avait expliqué que c'est en faisant des erreurs qu'on apprend. Même si ta mère pense que c'est une bêtise que de partir (ce que je doute) vous apprendrez un tas de choses, sur l'Inde, et, sur vous même!

Et pour Mamie débile qui se permet de se mettre en colère... Bah... Dis toi que c'est parce que tu vas lui manquer!

Non, je suis certaine que ce voyage sera merveilleux. Au sens 1er ...

A très vite

Anonyme a dit…

Coucou les amoureux. Très beau message (lancé par Laure essentiellement je pense lol)
Je tient d'abord a vous dire que, malgré le fait qu'on ne soit pas forcément vu souvent, je vous soutien amplement dans votre projet!
Bien sur vous savoir comme ça à l'étranger est pas très rassurant; mais j'espère que vous passerez de très beau moments et que vous nous reviendrez en pleine forme!!!
Vous avez beaucoup de courage et de chance de pouvoir faire cela est de le faire! et surtout tout les deux. Alors bien sur profitez en!
J'essaierai de suivre vos aventures comme je peut au fin fond de ma campagne, en pensant que vous vivez, malgré surement certaines conditions pas toujours faciles, des choses formidables.
Gros bisous and Good luck

Loleh a dit…

@ Albert: c'est Oscar Wilde qui a dit ça, j'aime beaucoup aussi, ca représente bien notre pensée!

@ Karakas (je préfère, je l'associe à toi, la fofolle :D) merci pour ton intérêt envers notre projet, tu sais, il suffit de se lancer un jour et puis après, tu y vas, c'est qu'un pas à faire lol

@ Marine: oui, on reviendra bien assez vite en France :S

@ Julie: non je pense pas que je vais manquer à Mamie Débile, elle était vraiment pas contente et je crois qu'elle aime pas ma tête, ba tant pis pour elle XD

@ anonyme (Valérie non?): merci beaucoup pour le soutien, je sais que toute votre famille est derrière nous, c'est super chouette et je vous en suis super reconnaissante, c'est une motivation aussi pour nous, ça nous aide à avancer!

Enregistrer un commentaire

Merci pour le p'tit mot! C'est bon pour ton karma!