Dernieres nouvelles

Dernières nouvelles: Blog en Travaux, on dépoussière!

mercredi 4 mai 2011

Un geste pour un sourire: présentation de l'association.

Aujourd'hui, on va faire un vrai article sérieux (ouioui, vous avez bien lu), pour vous parler d'un association que nous avons découverte au hasard des clics sur la grande immensité d'internet et qui nous accueillera à Vârânasî lorsque nous y serons!



Cette association, c'est Un geste pour un sourire et j'ai posé quelques question sà sa fondatrice, Christina Peyer, pour que vous puissiez découvrir le formidable travail qui a été fait depuis sa création!

Bonjour, présentez-vous en quelques mots pour nos lecteurs!

Melle Peyer Christina, 23ans, Etudiante en Master Economie Sociale et Solidaire. Présidente de l’association Un geste pour Un sourire.

Qui a eu l'idée d'Un geste pour un sourire? Pourquoi l'Inde? Et pourquoi Varanasi?

Suite à un voyage en Inde en Février 2008, un voyage touristique, j’ai eu la chance de rencontrer une dame ancienne enseignante française et ses amis à Vârânasî. En plus de cet amour pour la ville et pour le Gange ( un « amour » personnel),
lors d’un déplacement sur le Gange en bateau, j’ai pu visiter un village de potier, suivi par des centaines d’enfants je suis tombée « amoureuse » de ces petits bouts de choux. Mais une question est venue : pourquoi étaient-ils dans la rue et pas à l’école.
Après des longues discussions avec les indiens et Monique (la dame française vivant en Inde) j’ai voulu créer une école en Inde… Un peu utopiste comme idée !! je l’avoue, c’est ce qu’on m’a dit…
En rentrant en France, 3 mois après j’ai crée une association, et j’ai parlé de mon projet à des amis. Nous avons formés un groupe de quelques étudiants, environ 7 personnes.
L’école s’est ouverte 1an après… Avec beaucoup de travail de fond et de négociation avec les indiens nous avons réussis au mois de Novembre 2008 à louer un terrain vague.
En juillet 2009, l’école à ouvert ces portes.

J’arrête la pour les questions suivantes !!!

Quelles difficultés avez vous eu à traverser pour créer l'école?

La plus grande difficulté, c’est de se faire une place dans le monde indien… En tant que femme les débuts ont été difficile, avec le proprio du terrain surtout.
La négociation avec le loyer étant ok, nous avons pu faire démarrer la construction par des ouvriers indiens. Deux salles, dont une cuisine, une salle de classe.
Une autre salle dépendante, pour se laver les mains et les toilettes.

Combien de bénévoles vous aident actuellement?

Nous sommes aujourd’hui plus d’une dizaine de bénévoles au sein de l’association en France. Quasiment tous agés de moins de 30ans.
En Inde, Monique nous aide et surveille, trois autres personnes indiennes nous aident bénévolement sur place à Vârânasî.

Combien d'enfants sont scolarisés grâce à votre école?

L'école School Of New life, accueille aujourd’hui une vingtaine d’enfants.
L’école accueille tous les enfants, il n’y a pas de règles en cours d’année tous les enfants peuvent venir à l’école, la règle c’est d’arriver à l’heure à l’école.
Soit 7h à 13h du lundi au Samedi.
Les enfants sont des enfants nomades, ils ont donc pas tous une stabilité toute l’année scolaire.
Actuellement, il y a environ 26 enfants dans l’école, de 4 à 15ans.
Ils ont le droit à un petit encas à 10h, et un repas à 12h. Tout est totalement gratuit.

Votre meilleur souvenir?

Dur de réduire à un meilleur souvenir, le regard et le sourire des enfants restent mon meilleur souvenir peut être…
J’ai pu apprendre à faire une adition à une petite fille qui ne comprenait avec la méthode indienne, malgré l’obstacle de la langue je lui ai fait comprendre grâce à des petits cailloux. Le lendemain tous les enfants avaient avec eux dans la classe des petits cailloux. C’était un bon moment, parmi tant d’autres… Leur regard reste pour moi un souvenir non descriptible…

Le plus grand obstacle?

Le plus grand obstacle, c’est le regard d’un indien envers une femme… Surtout les hommes de haute caste… Après un dernier voyage en Novembre, j’ai pu avoir la chance de pouvoir discuter et d’être très bien accueillie par le proprio… C’est quelque chose qui reste en mémoire, car les choses bougent et c’est quelque chose de bien pour la société indienne et pour nous c’est quelque chose de positif une avancée voir un pas de GEANT !

Où les lecteurs qui voudraient vous aider peuvent-ils vous contacter et/ ou envoyer des dons?


Grâce avec nos évènements, chaque année, Concert, Cabaret Humanitaire, Loto, et pour notre première cette année : Journée Nature spécial Enfants.

En France, le but de l’association est de promouvoir lors de ces concerts des artistes locaux, le Cabaret permet de faire découvrir les arts du cirque au public.

Mais c’est aussi un espace dédié aux enfants, interventions dans les écoles échanges solidaires et scolaires…

La journée nature, par exemple sera tournée, vers l’écologie, vers un retour à la nature… De quoi être présent sur des domaines important de la vie, l’éducation, l’écologie, la solidarité, l’apprentissage d’une autre culture...


Merci à Christina pour toutes ces infos sur Un geste pour un sourire, vous pouvez voir leur vidéo ci dessous et pour plus d'infos, rendez-vous sur leur site internet!

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 happy thoughts:

Zelda a dit…

Bravo cette association est vraiment extra et j’ai partagé le lien et le film sur FB !! C’est génial de pouvoir s’investir comme cela pour ces enfants.
Bises

Laure a dit…

@ Zelda: Merci pour le partage :)

un geste pour un sourire a dit…

merci pour ce bel article !
bravo à vous pr ce projet superbe !

L'Equipe d'Un geste pour Un sourire

Enregistrer un commentaire

Merci pour le p'tit mot! C'est bon pour ton karma!