Dernieres nouvelles

Dernières nouvelles: Blog en Travaux, on dépoussière!

lundi 7 novembre 2011

Petit résumé imagé de Dharamsala.

Après deux semaines sans vous raconter notre vie, voilà un bref résumé en images de nos deux semaines et demi à Dharamsala.
D'abord, on n'est pas vraiment à Dharamsala, on est dans un quartier de Dharamsala appelé McLeod Ganj, dans les hauteurs (environ 1800m).
C'est ce quartier-là qui est le plus intéressant à tous points de vue.


Avec notre deuxième élève (cours de français cette fois-ci), nous sommes allés à Bagshu à pieds, à 1,5 km de McLeod Ganj, pour aller voir la piscine extérieure (en plein centre ville, ouverte à la vue de tous et non chauffée), la cascade (en Inde, il y a deux constantes : les « waterfalls » et les « temples ») et surtout, pour goûter le Baghsu Cake dont une amie israélienne nous a parlé à notre arrivée à Delhi.
Le Baghsu Cake ne paye pas de mine, on dirait un Petit Ecolier. Pourtant, c'est un vrai délice pour les gourmands : une fine couche de chocolat (du VRAI chocolat, en Inde!), du caramel (du BON caramel) et enfin, un genre de biscuit moitié sablé, moitié pâteux (on sait pas comment vous décrire ça, mais c'est très harmonieux comme mélange).
Voilà, je suis contente d'être allée à Baghsu et d'avoir tenté le Baghsu Cake, qui est la preuve que les Indiens savent faire des gâteaux savoureux (vous verriez le brownie qu'on mange aussi au resto de McLeod où on a le wifi... de quoi se refaire une santé:D)



Avec Tashi, notre élève d'anglais

Alex et Tenzin, frères de bracelets porte-bonheur


Ce vieil homme passe dans toutes les boutiques en agitant sa cloche et en disant « Baba ! » plusieurs fois, en fait, jusqu'à ce que quelqu'un dans le magasin lui file quelques roupies.
Il nous a bien fait rire, on imaginait le même truc dans les boutiques des Champs-Elysées et on sait qu'au bout de même pas 30 secondes il se serait fait embarquer par la police. Les Indiens sont plus drôles.
Par contre, on peut pas vous dire si le vieux est complètement sénile ou s'il est très malin, on n'a pas réussi à lui tirer d'autre mot que « Baba » et je lui ai filé 2 roupies pour le prendre en photo.


Tous les jours de nouvelles affiches dans les rues de Dharamsala, il faut ouvrir l'oeil pour différencier les offres de massage tibétain, de fabrication de dreads, des affiches parlant des immolations au Tibet et de l'oppression chinoise dans ce pays.
Nous avons visité le Tibet Museum, en sortant, nous avons réalisé plusieurs choses : la première, c'est que ce qui se passe au Tibet en ce moment, c'est un génocide. Le mot est certes très fort, mais quand un peuple essaye de faire disparaître un autre peuple en totalité et sa culture, son identité, punissant ceux qui essayent de résister, c'est un génocide, ni plus ni moins. La deuxième chose apprise, c'est que malheureusement, une grande partie de la culture et de l'identité tibétaine est en train d'être détruite petit à petit, remplacée par l'apprentissage obligatoire du chinois dans les écoles au Tibet, par la destruction de monastères anciens et de tout ce qu'ils contiennent et par la mise en prison de tous les opposants (pacifistes pour la plupart) tibétains.
C'est bien triste ce qu'il se passe et on ne peut que déplorer le manque de réaction de la communauté internationale face à ce qu'il se passe au Tibet depuis 2008 et les immolations de 11 moines au Tibet depuis mars 2011. Alors, c'est certain que face au poids économique de la Chine, un petit pays et son peuple, pourtant très riche culturellement, comme le Tibet ne fait absolument pas le poids...
Je rajouterais pour une plus grande compréhension pour vous, que la religion majoritaire chez les tibétains est le bouddhisme, religion pour qui il n'y a rien de plus sacré que la vie, alors quand on voit que des moines BOUDDHISTES s'immolent dans leur propre monastère pour protester contre l'oppression chinoise, on ne peut que comprendre que la situation est grave.
Nous avons également pu ressentir le manque de leur pays chez les personnes à qui nous avons parlé, n'oubliez pas que Dharamsala abrite le gouvernement tibétain en exil et donc, le Dalai-Lama, mais que leur nation, c'est le Tibet et que tous espèrent y retourner un jour, et souvent, ils ont laissé leur famille derrière eux.



Nous sommes allés manger chez Tashi, moine bouddhiste tibétain, qui était notre élève en anglais.
C'est lui qui a cuisiné, au menu : momos tibétains vapeur, big momos frits et 2L de ginger honey tea (thé gingembre-miel, très bon mais assez épicé et 2L, c'est trop!).
Les momos, ce sont des genre de raviolis vapeur fourrés aux légumes, carottes, épinards, chou-fleur, oignon, ail et fromage). Un plat tibétain TRES bon ! Et nous appelons désormais Tashi, notre « Momo Chief » !

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 happy thoughts:

Adeline a dit…

Hum... Je salive. C'est tellement bon les momos :-)

Ju a dit…

Ça va, vous avez l'air en bonne santé tous les 2! (vu la photo) Ca à l'air super sympa là où vous êtes!

Zelda a dit…

Sympa, je vois que vous avez dégusté des momos ! Alors c’est bon hein ? Dharamsala doit être très chouette. Bises

Enregistrer un commentaire

Merci pour le p'tit mot! C'est bon pour ton karma!