Dernieres nouvelles

Dernières nouvelles: Blog en Travaux, on dépoussière!

dimanche 14 octobre 2012

Le mois de retard...


Je suis impardonnable (quoique je vais essayer de vous sortir des milliards d'excuses plus ou moins valables pour que vous me pardonniez cette absence).

Voila plus de trois semaines que j'ai pris l'avion, un matin de septembre (avec une heure de retard dès le départ), pour voler vers l'Inde, enfin, vers Mumbai, cette grosse ville.
Mumbai, c'était vraiment bien, pas trop l'Inde. En même temps, je suis restée que 2 jours et en Couchsurfing et avec des soirées les 2 soirs.

Ensuite, je suis allée à Lucknow, retrouver Harry et Preet et la petite Jasleen, leur bébé née en mai (le jour de la fête de mon papa!). Là non plus, c'était pas le grand plongeon dans l'inconnu, c'était l'Inde, l'Inde avec ses repas toutes les 2h et son rythme spécial, l'Inde avec sa nourriture qui pique pour de vrai parce que tu es dans une famille locale, l'Inde des toilettes sur le palier et sans chasse d'eau.
Mais pas encore la vraie Inde qui fait peur quand t'es une femme seule.

Puis j'ai retrouvé Blanche à Udaipur, on avait nos habitudes, on mangeait dans la rue, on avait notre spot à tchai et on prenait le temps, au milieu de tous ces touristes pressés et des ces indiens qui nous accostaient en français.
Et on a décidé d'aller au Gujarat.

Je sais pas si on peut dire que c'était ou non une bonne idée. En tous cas, on l'a fait.

Et Ahmedabad, ça pue carrément du cul.
Et encore plus quand tu es une femme (enfin 2), seule, et de surcroit, étrangère (et bien pâle).

Je tiens dans cet article à conspuer les auteurs du Lonely Planet India, qui n'ont sans doute (et avec certitude) pas pris la peine de se déplacer dans le Gujarat depuis 2007 (les commentaires sont les mêmes dans l'édition 2007 et dans l'édition 2011, mot pour mot...) et du coup, n'ont aucune mise en garde, aucune réserve et des avis très faussés sur les guest houses.
HONTE A VOUS de laisser des femmes seules s'aventurer dans un quartier d'Ahmedabad TRES CRAIGNOS en conseillant des guest houses uniquement dans ce quartier.
HONTE A VOUS de ne plus vérifier vos dires sur lesdites guest houses où nous avons été refoulées pour être femmes, seules et étrangères.

Donc, morale de l'histoire: le Lonely Planet, c'est bien pour s'essuyer les fesses.

Après 24h, on s'est « inscrustées » chez la famille de Preet à Anand (toujours dans le Gujarat).
Là encore, c'était le retour à l'Inde, les repas toutes les 2h, la mère de famille qui te tresse les cheveux, le panier pique nique avec lequel tu pars quand tu les quittes et l'envie de pleurer quand le bus s'éloigne.

Puis on a décidé d'aller à Diu, une île au sud du Gujarat.

Là commencent les vraies péripéties.
Ce voyage en bus a été le pire que j'aie fait (et pourtant, j'ai 6 mois d'Inde derrière moi!), ces routes sont probablement prêtes à concourir pour les pires routes du monde.

A Diu, le bord de mer a des bars tous les 20m, mais pas de spot à tchai. Les guest house sont chères et sales et les proprios détestables (encore merci le Lonely Planet...).
Pourtant, on a changé de quartier (comprendre par là : nous sommes entrées à l'intérieur de la « ville », à 10min de la mer quoi) et là, c'est redevenu un vrai plaisir (même si on a toujours as de vrai spot à tchai, celui de la rue où tu peux aussi commander des samossas), on a trouvé la cantine, on se balade sans peur, on fait les yeux doux et plein de sourires aux mères de famille dans l'espoir secret de se faire inviter à prendre le tchai et un repas, bref, ça va mieux.

Enfin ça, c'était jusqu'à hier soir et notre salade de fruits ananas oranges.
Ni Blanche ni moi-même n'avions eu ne serait-ce qu'un caca mou jusqu'à ce jour et, la faute à l'ananas, hier soir, mal de ventre fulgurant et passage par le poulailler (façon élégante de dire les toilettes hein!).

Mais rien de sérieux, on doit vraiment avoir des estomacs de compét' au final.

La prochaine étape est un voyage de presque 3 jours pour remonter dans le nord, à Chandigarn puis Shimla et enfin, ma terre promise, Dharamsala.

Bon, en quelques lignes je vous ai résumé un mois de voyage alors on se retrouve le mois prochain pour la suite ?
Bon, ça va, j'essayerai de m'y mettre un peu plus, mais franchement, on a vraiment un rythme soutenu et quand on est dans des familles, on passe plus de temps à manger que tout le reste.

Soyez sages les copinous, où que vous soyez, prenez soin de vous et gardez la débile attitude !
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 happy thoughts:

Alex a dit…

Dis moi, as-tu au moins essayé pour dire que le Lonely Planet, c'est bien pour s'essuyer les fesses? C'est à vérifier je pense, je ne suis pas sur que ce type de papier soit bien pour cette tache.

Enregistrer un commentaire

Merci pour le p'tit mot! C'est bon pour ton karma!